Ecrire un texte érotique et se faire publier

Ecrire un texte érotique et se faire publier

Un petit avis en milieu de semaine, c’est cool ! Bah non, ça ne l’est pas. Il n’est pas fréquent que je poste dans cette section, car non seulement je lis peu, mais, qui plus est, je trouve que la critique est un art à prendre avec des pincettes. Je préfère donner mon avis que d’émettre une critique, car celle-ci sera de toute manière uniquement basée sur mon ressenti, mes goûts et mes valeurs.

J’ai d’ailleurs modifié le nom de la rubrique de Chroniques et partages en Avis et partages. Voilà, je ne ferai pas de chronique donc, mais hélas, un coup de gueule.

C’est vrai que le nom de la collection (qui ne se trouve ni en première page ni à l’intérieur) aurait dû me mettre sur la voie. Les ateliers d’écriture car oui, ce n’est que ça.

Pas de conseils (ou alors si peu et très vite torchés), aucune mention concernant la publication. Juste une liste de thèmes sur lesquels écrire. Bref, un concept d’atelier d’écriture effectivement, mais qui ne figure pas franchement en avant.

J’ai juste perdu mon temps avec ce livre et je le perd encore ici, car…

Les thèmes abordés sont vieillots. Mais alors là, tellement ! Si vous voulez écrire un livre érotique moderne en vous référant à leur champ lexical (seule chose qui aurait, je dis bien aurait pu être intéressante à prendre), c’est mort.

Secundo, je veux bien qu’en littérature érotique classique (ouf pas de Onze mille verges mise en avant tel le summum de l’érotique qui fait bander cette fois, mais Apollinaire y est tout de même), comment dire… les exemples choisis dans un bonne partie du livre sont carrément malsains.

Ils demandent de se référer à son vécu, soit. De remonter loin, au temps de ses premiers émois afin de s’en inspirer et citent des extraits d’œuvres où il est question de jeux sexuels entre préados (12-13 ans), et adolescents. A mon âge comment dire… juste que non, pour moi songer à des jeux sexuels entre une gamine de 12 ans et une bande de gamins de 13 qui vont lui passer dessus à tour de rôle, je n’appelle pas ça de l’érotisme. Si j’y songe de cette manière, cela porte un autre mot qui débute par pédo et termine par philie. Et c’est comme je le disais malsain.

C’est dire, le premier exemple parle d’un bébé se frottant le sexe à l’aide de son biberon. Je vous laisse savourer.

Alors oui, nous avons tous tâté de la sexualité à des âges plus ou moins précoces, et c’est normal de s’y éveiller. Je ne trouve pas cela sale, c’est d’évoquer la chose comme étant propice à exciter celui qui le lit qui me chiffonne. Naturel oui, mais pas érotique, merde ! J’imagine la tête des animateurs si ce genre d’atelier devait se faire en groupe.

— Alors, pour ce premier atelier d’écriture érotique, je vous demanderai de me décrire votre premier émoi sexuel. lorsque vous avez six ans, à vos crayons, allez-y excitez le lecteur…

Sérieusement…

Alors que je me disais partisane du « on écrit ce que l’on veut », j’avoue je reviens sur ce que j’ai dit. Ce genre de thème ne passe pas.

Pas l’érotisme, mais les gosses érotisés !

Autre cerise acide sur le gâteau, atelier d’écriture de fanfiction mettant en scène les héros dans des postures coquines. C’est vrai, qui n’y a pas déjà songé voire même écrit là-dessus ? Sauf que ben… proposer de mettre Boule et Bill dans un contexte érotique… comment dire… ont-ils capté qu’il s’agit d’un petit garçon et d’un chien ?

Bref, j’ai perdu mon temps avec un livre sans conseils qui m’a laissé une sale impression. Comme si l’on avait suivit un plan de façon technique (intro, historique, liste des choses à dire, conclusion, payez à la caisse, merci) regroupant les thèmes abordés certes, mais sans réflexion derrière. La mode des livres-conseils copier/coller, décidément…

Seul le côté historique de la littérature érotique fut intéressant, mais clairement, je n’ai pas acquis ce livre pour ça donc, pour moi, gros fail.

One Reply to “Ecrire un texte érotique et se faire publier”

  1. Je redécouvre ton blog, alors je profite de laisser ma trace 🙂 Très interessant ton retour et du même avis que toi. Toutes les situations ne sont pas érotiques et ne doivent pas l’être. Bisous Gaelle.

Ne soyez pas timide, laissez une trace de votre passage

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.