Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Les secrets d’Amazon, les commentaires

 Publié le Dimanche 10 Juin 2018 à 14:13

Non, non, il n’y a pas de faute de frappe dans le titre, il ne s’agit pas d’un nouveau roman traitant de mystères et de femmes plutôt coriaces qui auraient des trucs à dire. Mais de quelques petites choses à savoir concernant la plateforme Amazon, plus particulièrement sur les commentaires.

Quoique ce ne sont pas non plus de véritables secrets sinon comment les aurais-je su ?

Oui, ce titre est racoleur.


Les commentaires. Ceux qui font le bonheur (ou la honte) des auteurs. Il y a quelque temps, je remarquai pas mal de clients/lecteurs se plaindre de voir leur commentaire disparaitre, tout simplement, sans qu’on leur émette une raison. Et si nous tentions d’en savoir plus justement.


Mais pourquoi tant de haine ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe quelques règles à respecter lorsque l’on publie un commentaire, règles que l’on peut consulter ici : https://www.amazon.fr/gp/help/customer/display.html?nodeId=201929730 

Comme partout, il faut demeurer respectueux et ne pas divulguer d’informations sensibles (comme les coordonnées de quelqu’un, des liens illégaux, etc.). La base quoi.

Ensuite qu’Amazon traque les commentaires dont les auteurs auraient un probable intérêt financier à l’écrire. Oui, à moi aussi cela m’a fait bizarre sachant qu’ils disposent eux-mêmes de ce genre de partenariat, mais il faut avouer qu’une rémunération (et des accords) pourrait influencer l’avis vers quelque chose de non objectif. Dans le doute…

Tout comme il a tendance à supprimer lorsqu’il s’agit d’un commentaire dont l’auteur est identifié comme concurrent. Et qui pourrait tenter de nuire dans ce genre de cas, j’imagine. Ou au contraire, de filer un coup de main amical (mais non spontané) entre collègues ? 

De même, si vous avez posté un avis négatif sur le dernier livre d’Hillary Clinton (joke).

Je me demandais également s’il était vrai qu’Amazon soit capable de déterminer le lien entre un auteur publié et un commentateur. Si, comme ce fut dit sur les réseaux sociaux, ils peuvent supprimer un message qui leur paraitrait être de connivence entre les deux afin d’empêcher une prolifération d’avis un peu trop élogieux par retour de politesse (et non parce l’œuvre à forcément plu). Un peu comme pour ces concours dont les participants rabattent leurs connaissances à coup de « Votez pour moi » devenant dès lors des concours de popularité (mais c’est un autre débat).

Hé bien la réponse est oui.

Selon certains témoignages d’utilisateurs, les membres de votre famille (possédant le même domicile) et même ayant un nom de famille homonyme ne peuvent publier de commentaire sur votre produit. Non, votre petit mari chéri ne pourra pas aduler votre prose, même si sa démarche est objective et sincère.

Tout comme si vous avez des liens visibles avec l’auteur, votre avis risque de passer à la trappe. 

Il s‘agit d’un algorithme que l’on peut décrire parfois comme assez intransigeant se basant sur la moindre information qu’il a pu collecter, sur le moindre échange. Il est difficile d’en savoir plus malheureusement, c’est comme pour la recette du Coca cola. Mais je comprends dès lors l’origine de certaines rumeurs. Par exemple, que l’on affirme que des avis provenant d’amis sur Facebook soient censurés. Mais bon, pour ce cas, ce ne sont que des rumeurs que je ne peux confirmer.


Ce qu’il faut savoir d’autre

Il s’agit des tentatives de la part de la plateforme pour éviter les faux commentaires ou des avis trop élogieux (ceux que certains quémandent auprès de leurs amis, si si je vous ai vu là-bas au fond) telles que :

Il faut avoir acheté pour 50 € hors promotion sur le site au cours des  12 derniers mois pour être autorisé à publier un commentaire (donc moi, c’est mort ^^). 

Ah ben voilà pourquoi certains lecteurs ne commentent pas ! Ils n’ont pas encore atteint le chiffre fatidique.

Si un commentaire a été effacé car il ne respectait pas la charte, le même client ne peut rédiger de nouveau commentaire sur ce même produit.

C’est ballot, mais en même temps, cela peut protéger l’auteur des impérissables trolls des bois (tant mieux car en plus ils sentent des pieds).

La mention « achat vérifié » ne veut pas juste dire que la personne à bien acheté le livre sur Amazon, mais également qu’elle l’a acquis sans réduction de prix.

Et puis… des bruits courent comme quoi il y aurait une sorte de petite maffia des meilleurs commentateurs et que ceux-ci n’hésitent pas à signaler d’autres afin de ne pas déchoir de leur piédestal, mais bon ce n’est pas vérifié (connaissant la nature humaine, cela ne m’étonnerait guère remarquez).


Les faux commentaires

Car jusqu’ici, il était question de commentaires provenant tout de même de personnes soit ayant réellement lu l’ouvrage, soit souhaitant aider un auteur à atteindre un certain nombre d’avis (afin d’espérer paraître dans les recommandations, j’en parle dans mon article sur les hashtags). 

Amazon fait la chasse aux services (payants) émettant de faux avis (bons comme mauvais, c’est le payeur qui décide). Bien que cela existe depuis pas mal de temps, certains auteurs aujourd’hui dits classiques payaient les journalistes pour qu’ils écrivent des articles élogieux. 

Parenthèse. Qu’ils soient respectés, adulés n’empêchant pas qu’il s‘agit tout de même d’une forme de triche. À mes yeux, ce n’est que cela, de la fumisterie, de la tromperie vis-à-vis de ses futurs lecteurs (et l’auteur que je prendrai à faire ça, je le banni de ma PAL, qu’importe ce qu’il écrit, il s‘est foutu de ma gueule et je trouve ça grave). Fin de parenthèse.

Pour y palier par exemple, un client ne peut donc émettre plus de 5 commentaires achat non-vérifié par semaine. Ceci vaut moins pour les livres que pour d’autres produits, mais cette restriction existe.

La société n’hésite pas non plus à poursuivre les comptes client ayant été vérifiés comme fraudeurs.

En conclusion, je dirais que ce que veut en théorie Amazon ce sont des avis spontanés, francs et dénudés d’intérêt. Et que vu la recrudescence des techniques pour attirer ces commentaires de toutes les autres façons possibles, il faut hélas en venir à des solutions plus drastiques. Je leur souhaite bonne chance pour y parvenir (pour eux comme pour nous). 



Derniers commentaires
Tu veux dire que s'y l'on publie par l'intermédiaire de Wordpress, Facebook nous bloque plus ? Zut alors ! Je ne fais plus que ça. Je te pique le lien de ton article, une fois de plus super interessant. Merci Gaelle de décoder (et pas déconner lol) pour nous les méandres de l'internet :) Signé : nunuche du net 2.0
— Romane Rose, le Lundi 09 Juillet 2018
Merci pour ces précisions. Je découvre que j'écris des novellas, et non des romans ! Non pas question taille, mais bien structure. Pour l'histoire des pages, je suis d'accord avec toi, cela n'a aucune importance puisque tu peux écrire en taille de police différente, interligne aussi et marge idem. J'utilise toujours le nombre de mots, je trouve ça plus parlant que le nombre de caractères :) Merci et bisous.
— romane rose, le Vendredi 06 Juillet 2018
Ah fallait que je j'me trompe, voila c'est fait, Gaffe du lundi check !
— Gaëlle, celle du blog oui ^^, le Lundi 18 Juin 2018

Commentaires


Celui-ci sera publié après validation.

Aucun commentaire publié actuellement.