Les p’tits secrets de Google : la surveillance

Hon ! Espionnage !?  Hé non, je ne vous parlerai pas de la surveillance de Google envers ses utilisateurs, mais de celle vous pourriez mettre en place. Sur quoi donc ? Votre nom, les titres de vos romans, ou toute autre chose qui vous intéresse au point de ne pas être contre le fait de savoir qui en parle et en quels termes.

Les résultats sont envoyés directement par mail.

Surveillance via Google alertes

Ce service existe depuis 2004, il permet de surveiller le web sur base d’un ou plusieurs mots. Ici, plus particulièrement votre nom d’auteur, les titres de vos livres ou bien même l’adresse de votre blog, par exemple. J’avoue je l’utilise également pour suivre mes acteurs favoris.

Numéro un des moteurs de recherche, ce service de surveillance est très simple à utiliser. Il vous faudra un compte Google (si vous avez déjà un compte Gmail ou tout autre service, utilisez les mêmes identifiants).

Rendez-vous sur : https://www.google.fr/alerts

Connectez-vous.

Entrez, par exemple, votre nom d’auteur pour un veille sur celui-ci. Bien entendu, s’il existe un homonyme, vous aurez de ses nouvelles à lui aussi.

Ici, je tente avec mon roman Docteur Gray :

Vous pouvez créer l’alerte (la surveillance) avec les paramètres par défaut en cliquant sur le bouton ou affiner en affichant les options.

La fréquence a laquelle vous recevrez les résultats.

Les sources (web, blog uniquement, etc.). J’ai laissé sur Automatique, cela englobe toutes les sources du coup.

Langue : là aussi, laissez français si vous êtes persuadé que seules des sources françaises en parleront, sinon optez pour une langue en particulier ou Toutes les langues.

Région : même chose que pour langue, laissez sur Toutes les régions afin de ratisser large.

Nombre de résultat : à votre appréciation. Les meilleures c’est-à-dire, les pages populaires (les blogs débutants risquent de vous passer sous le nez) ou tous.

Envoyez à… l’adresse par défaut de votre compte.

Pour modifier une alerte, cliquez sur l’icône stylo. Pour l’effacer, sur l’icône poubelle.

L’engrenage en haut, vous permet de définir d’autres paramètres comme l’heure à laquelle vous recevrez vos notifications (pratique si sur le coup de midi, vous aimez consulter ce genre de chose) ainsi que l’envoi d’un récapitulatif.

Comment définir sa recherche ?

Si vous vous souvenez de l’article Les p’tits secrets pour utiliser Google search, vous allez évoluer en terrain connu. En effet, Google alertes utilises quelques fonctions de recherche similaires.

Les p’tits secrets pour utiliser Google search

Ici, j’ai pris pour exemple mon roman Docteur Gray. Par défaut la recherche se portera sur les deux termes (Docteur ET Gray), mais pas forcément accolés (ils seront présents dans un titre, le texte, mais séparés) et donc ce n’est pas vraiment ce que l’on souhaite.

Pour insister sur l’expression exacte, c’est comme pour la recherche Google, entourez vos termes de guillemets. Je vous conseille d‘ailleurs les guillemets pour à peu près tout, y compris votre adresse de blog.

« Docteur Gray »

A contrario, si vous ne souhaitez de résultat que sur l’un des mots OU bien l’autre, glissez le terme OR entre les deux.

De même, vous pouvez employer le tiret (-) pour écarter les recherches concernant un terme en particulier qui risquerait de vous mener sur des résultats non désirés.

« Docteur Gray » -bdsm

(des fois qu’on aurait confondu avec Christian :p )

Vous souhaitez surveiller uniquement au sein d’un site bien précis ? Utilisez site: (tout collé)

« Docteur Gray » site:http://www.amazon.fr

Vous souhaitez définir une occurrence dont l’un des termes vous échappe ou varie de temps à autre, utilisez l’astérisque (*) à la place du mot inconnu.

Oui, mais moi j’aime pas Google…

Ce sont des choses qui arrivent. Il existe d’autres services similaires bien entendu. Je vous balance quelques adresses.

https://www.talkwalker.com/fr/alerts

http://www.gigaalert.com/

Mais bon, je ne les ai pas testés ceux-là.

Articles similaires

One Reply to “Les p’tits secrets de Google : la surveillance”

Ne soyez pas timide, laissez un commentaire :)