Les p’tits secrets pour utiliser Google search

Il y a peu de temps, j’étais à la recherche d’informations précises et, c’est au moyen de la boite de recherche Google, tapant quelques mots clés que j’étais tombée sur un site assez pertinent. Le souci, c’est que ce site refusait de me laisser utiliser sa boite de recherche interne si je ne m’inscrivais pas au préalable.

C’est vrai, qu’est-ce que ça coûte de s’inscrire ? Deux minutes. Oui, mais non. J’ignore ce qu’il va faire de mon mail et ce n’est pas son disclaimer qui va forcément me convaincre.

Et là, je me souviens que lors de mes débuts sur internet, Google permettait des recherches de folie grâce à quelques astuces. Des commandes à indiquer lors de la recherche et qui permettaient (quasi) tout. Ce n’est plus le cas maintenant et il y avait de quoi. A l’époque, il était possible de pirater les données sensibles d’un site, comme la liste des membres et leurs adresses par exemple.

Il suffisait de connaître les bonnes commandes et de les utiliser intelligemment, bien entendu tout le monde ne les connaissait pas, mais c’était possible.

Aujourd’hui, beaucoup de ces commandes ont disparu (ou ne sont plus accessibles par le commun des mortels en tout cas), mais il en existe d’autres qui pourraient vous faciliter la vie.

Une recherche simple

Tout le monde sait faire, on tape des mots clés en rapport avec ce que l’on recherche. Pas la peine d’entrer 36 mots, affinez plutôt sur trois ou quatre.

Jusque là, je ne vous apprends rien. Passons à la suite pour voir.

Recherche d’une phrase

On peut l’utiliser pour traquer le plagiat ou retrouver un texte dont on à gardé quelques bribes en tête. Une citation par exemple. Pour cela, utilisez les guillemets avant et après votre phrase.

La phrase sera retrouvée telle quelle, au mot près.

Par contre, si vous hésitez sur l’un des mots, utilisez l’astérisque (*). L’astérisque est ce que l’on appelle un joker, il remplace un mot dans une phrase.

Exemple : « soyez vous-même, les * sont déjà pris », ça marche !

Utile également, le tilde (accent espagnol) ~ qui centrera les recherches sur un mot synonyme ou proche.

Exemple : manuel ~jardinage

Rechercher en insistant sur ou en excluant un mot

Cette astuce est assez connue aussi, mais il est bon de la rappeler. Je l’utilise très souvent lorsque j’ai un souci logiciel et que je souhaite exclure les réponses des forums (souvent à côté de la plaque ou mieux, sans réponses depuis des lustres).

Par exemple : série+historique -outlander -poldark

Si vous cherchez une nouvelle série historique, mais que vous avez déjà vu les deux mentionnées. Vous gagnez du temps.

Recherche dans un site précis

Ce qui revient à mon expérience citée plus haut, chercher dans un site vaste qui ne permet pas d’utiliser sa boite de recherche. Ou qui le permet, mais avec des restrictions, et vu que ça marche aussi.

Employez site: mais cela fonctionne également avec link:

Exemples : outlander site:amazon.fr     outlander link:amazon.fr

La recherche s’affiche comme une recherche Google classique et non celle du site, mais il vous liste ce qu’il a trouvé, ce qui est très pratique.

Chercher une définition

Tapez la commande define: puis votre mot à définir. Google vous fournira les liens en rapport avec sa définition, dont Wikipédia en premier s’il est disponible.

Exemple : define:épanadiplose

Chercher un type de document

Vous cherchez un manuel, un document à consulter ou télécharger, indiquez son extension au moyen de filetype:

Par exemple : éphémérides 2019 filetype:pdf

Conversion de devises

Vous souhaitez connaître la valeur de vos euros en livres, rien de plus simple. Utiliser le terme « en ».

Exemple : 100 euros en livres sterling

Calculatrice

Et pour finir, un gadget. Google dispose d’une calculatrice. Windows aussi me direz vous, mais si vous êtes pressé, tapez calculatrice.

Articles similaires

One Reply to “Les p’tits secrets pour utiliser Google search”

Ne soyez pas timide, laissez un commentaire :)