Mon blog sous WordPress : check !

Mon blog sous WordPress : check !

Voilà, j’ai sauté le pas. Je suis sous WordPress.

Pourquoi ?

Parce que je souhaitais bénéficier d’un bon référencement et que mon site fait main ne me le permettait pas. Il aurait pu, mais il m’aurait fallu passer des heures à en comprendre les subtilités de façon technique afin de programmer tout ça.

Bref, je suis sous WordPress.

Fort heureusement, il fut un temps où j’employais d’autres CMS (Content Management System) comme Joomla, donc les concepts de FTP, tout ça je connais. Ça m’a aidé. Mais bon Dieu c’est quoi ce commerce de fou qui gravite autour de WordPress !

WordPress est gratuit. Ouf ! Mais rien d’autre ne l’est. En tout cas, jamais en version complète. Et les prix… misère ! Rien que cela, on aura compris a quel point WordPress est populaire. Des thèmes à 50 voir 100 dollars. Des extensions qui se paient au mois ou à l’année (de véritables abonnements). Moi qui préfère ne parler de choses gratuites ou abordables dans mon blog, ça va être compliqué.

Comment passer sous WordPress ?


Vous avez deux solutions.

Et à tous ceux pour qui les termes client FTP et hébergement web glacent les sangs ou vous fait mine d’inconnus au bataillon, choisissez la première 🙂

  1. S’inscrire sur https://fr.wordpress.com/ et créer directement un blog chez eux. Il y sera hébergé, pas besoin de vous prendre la tête avec ça.
  2. Téléchargez les fichiers sur https://wordpress.org/, souscrivez à un hébergement fiable (pas OVH sauf si vous avez une chance de trèfle à quatre feuilles et qu’il ne vous arrive jamais aucun pépin), envoyez vos fichiers sur cet hébergement et suivez les indications.

Pour l’installation version 2, munissez-vous des informations envoyées par votre hébergeur concernant l’accès à votre base de données, vous en aurez besoin pour la créer. À ce propos d’ailleurs, il vous faut un hébergement gérant le PHP/MySQL. Visez bien ces deux termes lorsque vous choisirez (demandez autour de vous ou contactez-moi au pire si vous hésitez). Il est rare de nos jours de trouver un hébergeur qui n’en propose pas, mais sait-on jamais.

Pour faire pro, il vous faudra également un nom de domaine. C’est l’adresse, l’URL de votre blog tout simplement, le http:// votrenom point bidule.

Vous n’êtes pas obligé, mais à plus ou moins long terme, si vous vous lancez sérieusement, cela va vous titiller, je vous assure. Les noms de domaine ne sont pas très chers et se paient à l’année (genre moins de 10 euros par an pour certains).

Dans mon cas, je paie l’hébergement à 3,59 € par mois + le domaine à 6,99 € par an pour mon point fr. Cela vous donne une idée des frais.

Et puis c’est tout (sauf si vous voulez acheter plus d’options, d’extensions ou autre), mais avec plus ou moins ce genre de budget, vous êtes bon pour démarrer.

En optant pour le site hébergé (installation version 1), comptez uniquement les frais en nom de domaine. Et encore, c’est à votre convenance, car vous bénéficierez d’une adresse à la votrenom.wordpress.com, vous ne serez pas sans rien non plus 🙂

Le thème


Le thème c’est l’habillage de votre blog. Ça n’a l’air de rien, mais c’est important. Il doit être en rapport avec ce que vous écrivez, être fiable, propre et surtout, vous plaire.

Allez, on parie que vous allez en changer plus d’une fois avant de vous décider ? Pas de souci, c’est normal. Pour ma part, j’ai eu du mal a trouver un thème qui affiche les articles comme je le souhaitais, à savoir l’illustration sur la gauche de l’article et non par-dessus. Toutes mes images étaient dans un format pour ce genre d’affichage, je me voyais mal tout refaire (et puis je préférais cette disposition, question de goûts personnels).

Actuellement, j’ai craqué pour le thème Clean Journal de Catch themes https://catchthemes.com/ en version gratuite. Ils ont de très jolis thèmes et sans bugs (oui, certains en ont). Je bave également sur leur thème Lucida (comme quoi ^^).

Les extensions


Il n’y a ni secret ni miracle, il faut chercher, tester et ne garder que le principal (sinon ça alourdit le blog). C’est selon les besoins de chacun. Mais voici les principaux plug-ins sur lesquels je me suis arrêté pour mon site auteur. Si cela peut aider ou inspirer.

Akismet Anti-Spam

Il est installé de base et permet de gérer les spams. Vous savez, ces cohortes de publicités folles bourrées de liens qui envahissent les commentaires, etc. Toujours bon à prendre.

Download monitor

Permets de gérer des fichiers en téléchargement. J’en avais besoin surtout pour les ebooks offerts lors de l’abonnement. Il a de pratique que l’on peut insérer le lien dans n’importe quel article ou page et connaître le nombre de téléchargements. Pas indispensable si vous ne comptez rien mettre en téléchargement ou utiliser un hébergeur de fichier externe.

Elementor

Il m’a sauvé la vie vu que la plupart des thèmes sont en version allégée lorsqu’ils sont gratuits. Il permet une mise en page plus musclée à l’aide de blocs et de modèles préétablis. Il possède également une partie payante, mais le contenu gratuit est très suffisant. Et puis, le cas échéant, rien ne vous empêche de vous inspirer et de tenter de les reproduire à votre sauce.

Si vous voulez de jolies pages propres, je vous le conseille.

À ce propos, WordPress annonce que son éditeur changera lors d’une prochaine version vers un certain Guntenberg. Lui aussi utilise le principe de construction par blocs, mais m’a semblé moins puissant (et encore tout buggé pour le moment, difficile de le tester sur un site en production, j’ai tenté et abandonné plus d’une fois, j’attendrai qu’il soit plus fiable).

Email Subscribers & Newsletters

Il s’agit de l’extension gérant la lettre de diffusion (newsletter). Même si vous optez pour une autre extension du genre, il vous en faudra une. Cela permet de garder le contact avec vos abonnés et de les informer de vos nouveautés. Sans les spammer hein ^^

Jetpack

Alors lui, c’est un couteau suisse. Il offre plusieurs services comme le module Twitter, etc. Mais surtout il m’a littéralement sauvé la vie pour mes fictions. Il propose un portefolio que j’ai utilisé à cet effet, séparant ainsi les articles/pages de mes chapitres. Et je peux les trier ! Ce stupide tri m’a donné des cheveux blancs, car impossible de base de demander à WordPress de trier l’affichage. Et aucune extension testée n’a voulu le faire simplement.

De plus, il affiche des statistiques de fréquentation du site. Jetpack, c’est ton pote !

Loco translate

Pour le cas ou vous seriez perfectionniste et que vos extensions se sont pas toutes traduites dans la langue de Molière. On retrousse ses manches et on y va ! Vous l’avez compris, cela permet de traduire ce qui ne l’est aps encore dans le thème choisi ou les plugins.

WP Google Fonts

Pour choisir de nouvelles polices de caractères, il est top. Il suffit parfois d’un rien pour faire toute la différence niveau design. Un thème simple peut paraitre tout à fait différent selon les polices que vous employez. Vous vous rendez sur https://fonts.google.com/ afin de passer en revue les polices et les indiquez dans le plug-in.

UpdraftPlus

Un utilitaire permettant de sauvegarder l’ensemble du site (base de données comprise), et ce dans un cloud de votre choix ou en vous l’envoyant par mail. Dois-je préciser que cela peut sauver des heures de boulot perdues un truc pareil ? 😮

Yoast SEO

Ah ! C’est pour lui que je me suis décarcassée, le SEO, le référencement. Cela ne parle peut-être pas à tous, mais de nos jours, si vous voulez que votre blog ne demeure pas un pur inconnu, il est indispensable de bien gérer son référencement. Apparaitre dans les pages de recherches de Google si vous préférez et ainsi être découvert autrement que pas les liens que vous postez à gauche et à droite, mais par des internautes cherchant sur des thèmes en rapport avec vos articles ou vos textes.

Et j’ai déjà remarqué une différence !

J’avais depuis longtemps programmé une surveillance sur mon nom d’auteur, mais je n’obtenais jamais de retours. Désormais, dès qu’un article point son nez, Google le détecte et l’indexe.

Les inconvénients


Parce qu’il est hors de question que j’encense WordPress alors que je peste dessus au moins une fois par jour.

En premier lieu, c’est lourd. Normal, c’est un CMS, il doit s’adapter (et encore, malgré ses efforts il en est loin) à tous les besoins. De ce fait, son code doit être en surpoids, je n’ai jamais autant ramé pour charger mon site.

En second, il « tombe en panne » au moins une fois par jour. Là aussi, c’est nouveau. Sans compter qu’il faut faire gaffe avec les plug-ins que l’on installe, des fois qu’ils causeraient des bugs. Je n’ai installé que ce dont j’avais réellement besoin et pourtant…

Cela peut provenir de mon hébergement, je ne le nie pas. Mais avant (avec mon site fait main), c’était franchement moins fréquent.

En troisième lieu, des détails, mais de taille vu mon utilisation, des fonctions basiques qui n’existent tout simplement pas. Obligée de bidouiller voir de laisser tomber le côté automatique et de faire à la main pour la présentation de mes fictions (d’où le fait que cette partie soit encore en construction, je cherche encore). Comme tout connement, afficher les articles dans l’ordre inverse. Si cela existe de base, dites-le-moi par pitié.

Quatrièmement, les thèmes. Et je vais me répéter. Il y a de beaux thèmes certes, mais aucun qui reflète ce que je veux vraiment, donc on fait avec (ou alors tout buggé, pas de bol). Mais je songe sérieusement à soit créer mon propre thème de A à Z, soit d’utiliser un theme builder (un thème ou plug-in qui permet de construire son thème sans connaissance en programmation). Soit redécouper mes illustrations :/

En résumé, WordPress c’est bien. C’est bourré de modules intéressants, mais il faut lever le pied pour ne pas faire pire que mieux à force de trop en mettre et il est difficile de trouver forcément ce que l’on souhaitait pour son site, il faut parfois (souvent) s’adapter. Mais mis à part qu’il tombe en rade régulièrement, j’l’aime bien J

Si vous aussi êtes auteur (ou proche), utilisez WordPress et voulez en toucher un mot, profitez, il dispose de commentaires ! De même si vous connaissez des plug-ins intéressants, n’hésitez pas.