Projet : Coup de foudre en Louisiane

Coup de foudre en Louisiane

Ce projet est pratiquement abouti. L’histoire est écrite, mais pas encore passée au peigne fin. Et comme vous le constatez, la couverture attend patiemment son heure.

Très certainement publié en autoédition sur Amazon, Coup de foudre en Louisiane à failli s’appeler Passion en Louisiane. J’avais commencé l’écriture durant la même période que Passion dans l’espace qui, étant une courte nouvelle, fut terminé avant. Je ne voulais pas de doublon dans les titres, donc c’est devenu un coup de foudre.

Faith et sa soeur Holly emménagent en Louisiane afin de rejoindre le petit ami de cette dernière. Faith souffrant d’une phobie sociale sévère espère que ce changement la conduira à se surpasser.  Et la meilleure des raisons est cet homme, Ethan, qui viendra un jour proposer ses services pour diverses réparations dans leur maison.

Pourtant Ethan n’est pas tout à fait ce garçon adorable et serviable qu’il parait, il compte se venger d’un terrible coup bas qui l’a mis K.O. par le passé. Et sa cible pourrait bien être Faith à moins qu’il n’ouvre les yeux à temps.

Mais est-ce vraiment le seul danger qui pèse sur les épaules de la jeune fille ?

Cette romance ne fut pas facile à rédiger car elle évoque un sujet qui me touche personnellement.

Sans entrer dans moult détails pas gais, si l’on place bien souvent un peu de soi dans ses personnages, je suis à la fois Faith et Holly. Ou du moins j’espère un jour avoir tout le courage d’une Faith tout en ayant toujours été terrifiée à l’idée de devenir une Holly…

Ce que sera la couverture :

Coup de foudre en Louisiane

Extraits

Coup de foudre en Louisiane

Jusque là, j’avais été couvée tel un oeuf prêt à se fendre et je pouvais toujours me briser. Mais justement, casser cette coquille ne serait-il pas bénéfique au contraire ?

Faith

-

Chapitre 20

Coup de foudre en Louisiane

Je levai les yeux vers elle. Si cela ne s’était pas produit, je ne serais pas là, tout simplement. Les évènements bons comme mauvais s'enchaînent, conduisant immanquablement vers notre destinée. Je regrettais la mort de mon père, contre cela personne n’aurait rien pu faire. Mais je regrettais de moins en moins cette trahison. C’était ce qui m’avait permit de la connaître.

Ethan

-

Chapitre 21

Projet : Super-chats de gouttières

Super-chats de gouttière

Ce projet sonne un peu comme une comédie romantique et fantastique basée sur des super-héros originaux, et c’était le but au départ. Mais les faits sonnèrent trop sombres pour garder complètement le côté fun de l’histoire. En effet, dès le départ, il y est question d’un combat à mort entre deux êtres qui pourtant s’aiment, de la perte d’un être cher, rien de folichon. Alors là pas du tout.

Sous ses airs de ne pas y toucher, cette romance fantaisiste relate l’initiation de Juliette, se découvrant héritière du pouvoir de ces fameux chats de gouttières, des héros apparus au début du siècle mais dont l’origine remonte à si loin que les règles ont été oubliées, falsifiées. De jeune femme ordinaire, elle devra apprendre à se renforcer, se battre et résister à son pire ennemi alors qu’elle le pensait être son allié : l’autre chat.

Celui-ci se nomme Hugo, fils unique d’une famille aisée, son père chat avant lui et aujourd’hui paraplégique le manipule et se sert de ses pouvoirs pour retrouver un pouvoir ancestral au moyen de divers vols, lui dissimulant son véritable but.

Bref, tout cela sera à découvrir dans Super-chats de gouttières.

L’avis de Amelie Manéra sur Vassilis

Grand merci à Amelie Manéra qui, après avoir lu Vassilis a rédigé cet avis sur Facebook.

Celui-ci est consultable directement sur son mur, sur le blog Lectures à Flo(ts) ou ci-dessous.

Mon avis de livrophage

Je ne connaissais pas du tout cette auteur et c’est à l’occasion de ma connexion sur la boutique Kindle dans les abonnements et les nouveautés que j’ai découvert cette couverture très bien réalisée ainsi que le résumé qui m’a donné envie de le lire.

Nous faisons dans cette histoire une plongée dans le monde du cirque familial (si j’ose dire à l’ancienne ) avec Olivia qui suite à des problèmes familiaux décide de tout quitter et de postuler un peu par hasard dans un cirque itinérant familial au poste d’assistante du directeur.

À peine arrivée elle se rend vite compte que le directeur du cirque, Alexandre vassilis, est peut-être très beau en apparence mais peut se révéler un parfait abruti replié sur le même suite à la perte tragique de son épouse il y a quelques années qui l’a laissé seul avec son fils Tommy.

Apprivoiser cet ours n’est pas une mince affaire surtout quand on est débutant dans le milieu du cirque et qu’on se retrouve propulsée assistante du magicien sans trop savoir comment !

Mais Olivia, armée de sa bonne humeur et de son instinct maternel va réussir l’impensable : reconnecter Alex avec son moi intérieur pour l’aider a retrouver sa vraie personnalité.

Cette histoire, très bien écrite et agréable à lire, m’a agréablement surprise.
J’ai pris beaucoup de plaisir à être immergée dans le monde du cirque et je me suis très rapidement attachée aux personnages, principaux aussi bien que secondaires.

L’auteur a bien construit son scénario et sa progression : le format est bien pensé, les scènes sexy sont là mais pas omniprésentes ni trop dans le détail.

En résumé : une agréable lecture #autoédition qui vous apportera un très bon moment de détente avec des personnages hauts en couleurs.

Ma note :
4/5

En projet, le dernier néréyde

Romance fantastique contemporaine

Le dernier des néréydes couverture

Il y a bien longtemps, les dauphins étaient des hommes, et ils vivaient dans les villes aux côtés des mortels. Ils ont échangé la terre pour la mer et pris la forme de poissons. Mais aujourd’hui encore, leurs vertueux esprits d’hommes préservent chez eux les pensées et les actions humaines.

Oppien de Corycos

Les Halieutiques, IIème siècle après J-C

Et s’ils avaient toujours à nos côtés, bienveillants et discrets, traversant les siècles. Craintifs de la folie des hommes tout en demeurant amicaux et protecteurs envers ceux qui le méritaient. Et si dans sa folie, l’homme avait fini par détruire son meilleur ami de toujours, son frère des mers. Que se passerait-il s’il n’en restait plus qu’un ? Un seul.

Sao est un néréyde, descendant d’un peuple aujourd’hui pratiquement disparu et ayant inspiré le mythe des sirènes aux humains. Voyant son espèce sur le point de s’éteindre avec lui, il décide de réagir avant qu’il ne soit trop tard et chercher de l’aide.

Mais devant l’animosité et l’incompréhension de ce peuple étrange qu’il a du mal à cerner, c’est vers deux jeunes femmes sauvées de la noyade des années auparavant qu’il se tournera. Mais avant cela, il devra les retrouver, où qu’elles soient.

Chronique de l’âme des mots pour Docteur Gray

Une nouvelle chronique du Docteur Gray, par le blog L’âme des mots cette fois. Un grand merci à Maria Magdalena 🙂

Le roman « Docteur Gray » nous plonge au cœur de l’histoire d’Alexander Gray, un urgentiste du Valentine’s Hospital. Ce médecin au fort caractère & mystérieux est toujours absent pendant les pleines lunes. Pourquoi? Mais surtout que fait-il à chaque fois pendant cette période? C’est à ce moment que plein de légendes urbaines nous viennent à l’esprit. 
Le mystère se dévoilera quand des événements horribles se produiront & menaceront Alexander et sa communauté. Des vampires apparaissent et font de plus en plus de victimes sur leur chemin, aussi bien humains qu’êtres mystérieux surnaturels. 
La guerre éclate entre les vampires et les changelins dont notre bon docteur fait parti. Une guerre violente & sanglante mais nécessaire pour protéger les leurs. Notre lion Gray, oui parce qu’Alexander est un métamorphe lion, se battera aux côtés des siens: tigre, ours et autres changelins. Ils devront lutter et se battre comme jamais contre le maître des vampires, Lugosi. Un vampire psychopathe & violent qui détient une puissance jamais vu. 
Leur mission? Abattre Lugosi pour protéger les leurs mais aussi pour délivrer Manon, une lionne, que le maître a kidnappé il y a des années de cela et qu’il garde bien près de lui en laisse. 

Tout d’abord, je remercie l’auteure, Gaëlle Laurier, pour ce service presse. Merci de m’avoir donnée l’occasion de découvrir le docteur Gray et son monde et de le chroniquer. Et aussi, merci d’avoir attendu si longtemps pour ma chronique. Je m’excuse encore pour le délais.
J’ai beaucoup aimé l’univers de « Docteur Gray ». On est loin de l’éternel « les métamorphes ont besoin d’être en collectivité pour s’épanouir ». En tout cas, au début. Alexander aime la solitude et sa tranquillité jusqu’à ce qu’il se voit dans l’obligation de vivre en communauté. Communauté qui devient vite comme sa famille et qu’il protégera du mieux qu’il peut avec l’aide des autres changelins du groupe. 
Soyons clairs: « Docteur Gray » ne donne pas dans la guimauve et les Bisounours et j’ai envie de dire que c’est tant mieux! 

L’histoire m’a emportée. J’ai passé un agréable moment en lisant « Docteur Gray ». 
Une histoire où la romance n’est pas omniprésente, ce qui change et fait du bien! 

Je conseille ce livre…. Aux personnes aimant le fantastique, les histoires de changelins et qui cherchent autre chose qu’une belle histoire d’amour. 

Note finale :

4/5