Nouvelle couverture pour Vassilis

Nouvelle couverture pour Vassilis

Puisque je m’apprête doucement à en terminer les corrections en vue d’une auto-publication, je suis également en train de refaire la couverture pour Vassilis. J’avais employé à l’époque des polices de caractère provenant de Dafont mais vu que depuis j’en ai appris pas mal sur le côté gratuit et pas forcément libre de droit des fontes, je me suis mis dans la légalité.

De ceci :

Vassilis

On passe à ceci :

Vassilis

Le fond (la scène) est réalisé avec DazStudio, donc pas de soucis.

Les deux trapézistes proviennent d’une fonte de type « dingbats » (avec de petits symboles au lieu de caractères) trouvé sur Dafont dont j’ai demandé l’autorisation d’exploiter à l’auteur par mail (donc c’est OK).

La police du titre provient de Fontsquirrel (spécialiste des polices libres de droit à usage commercial).

J’ai remplacé le couple, ne retrouvant plus la source et donc ne sachant si je pouvais les utiliser, il vient de Pixabay (et là aussi, c’est OK pour le commercial). Ce couple est d’ailleurs tout à fait représentatif de l’un des passages du livre :

 

L’arrondi du couvercle ne m’aidant pas, l’un de mes pieds dérapa et je me retrouvai pendue à son cou. À la limite de nous faire tomber tous les deux. Il plia les genoux, gardant un équilibre extraordinaire et passa un bras à ma taille, me pressant contre lui.

— Vous êtes un véritable danger public ! Ne bougez plus !

— Désolée.

Second moment le plus embarrassant depuis mon arrivée dans le cirque Vassilis. Check !

 

Je crois qu’on est bon là 

Plus qu’à faire la couverture complète (avec le dos) pour le format broché.

Vassilis