• Inscription le 28 juin 2015.
  • Forum City.
  • Rôle : Hayden Winter. Cuisinière et témoin à charge placée au secret par la police.
  • Avatar : Alexandra Daddario.

Alexandra DaddarioJe suis née dans un quartier de Manhattan, fille d’un couple sans histoire et ayant une vie tout aussi banale. A ceci près que vers mes 16 ans, je commençais à percevoir les pensées d’autrui. Très faiblement au départ puis de plus en plus clairement. Aujourd’hui, c‘est un peu comme si j’entendais de vive voix ce à quoi pense mon interlocuteur. Le seul moyen pour moi d’y échapper fut de m’enfermer dans ma bulle, un casque et de la musique sur les oreilles.

Ce don comme l’aurait appelé certains vous semble être génial à première vue mais je vous assure qu’il n’en n’est rien. Parfois, il vaut mieux ignorer ce que pensent les autres, surtout si vous êtes concernée. Du petit-ami qui louche sur l’une de vos copines dans votre dos au voisin de palier qui ne pense qu’a terroriser les chats errants du quartier (et lorsqu’il songe à ce qu’il leur ferait… j’en ai encore des frissons). Vous croisez tant de gens en une journée qu’il y a de quoi vous rendre folle parfois. Bien-sur, cela me permit de terminer mes études avec moins de soucis et d’éviter certains pièges mais pas toujours. Sinon je ne serait pas la.

Ma passion était (et est toujours) la cuisine. J’aimais cuisiner pour mes parents et ma famille tout d’abord puis pour des amis et espérais me lancer dans cette voie. J’ai même gagné quelques petits concours. Non pas des concours mondialement connus, plutôt régionaux mais suffisamment importants pour être inscrits fièrement dans mon C.V. et me faire une place quelque part dans les environs.

Ce qui arriva. A la fin des mes études, je fus engagée par Luigi Patillio, patron d’un restaurant italien. J’étais passée par d’autres places mais ma tendance et connaître le fin fond des pensées de mon futur patron ou patronne ne m’encouragea pas toujours à insister. Pourquoi me suis-je alors attardée sur celui-ci ? Cela tient en trois points essentiels :

Il n’avait ni pensée lubrique ni l’envie de m’arnaquer au niveau du salaire.
Il espérait moderniser un peu son menu et me laisser décider d’un nouveau plat (même si je n’étais encore qu’aide en cuisine, le rêve).
Il avait toujours de vieilles chansons en italien dans la tête, ce qui me reposait un peu. Mais c’est également ce qui me causa de gros ennuis.

Vous pensez qu’un restaurant italien servant de planque à la maffia est un cliché digne des films Hollywoodiens ? Vous avez raison. Il ne s’agissait que de l’un de ses membre mais tout de même.

Il faut croire que les vieux airs qu’il chantonnait masquaient toute pensée envers sa seconde activité, je n’ai rien vu venir avant des semaines. A partir du moment ou je n’en doutais plus, j’aurais pu… enfin, j’aurais surtout du ne rien dire. Démissionner ou que sais-je ? Mais au contraire, je me suis rendue dans le bureau du patron, volé quelques preuves compromettantes et filé tout droit à la police. Il était question de meurtre, je ne pouvais pas laisser faire ça.

Mais devenue témoin dans un procès ou se battaient les meilleurs avocats du département, je fus prise en charge par le service de protection des témoins dirigé par le célèbre, agaçant et plein d’humour (douteux) Marshall Downey. Il n’empêche, même si j’ai l’air de le dénigrer un peu je dois avouer que son humour mis à part, il peut se montrer très professionnel et des plus sérieux lorsque la situation l’exige. Je dois bien le reconnaître.

Je dus changer de nom et fus envoyée en secret au Canada. Ce qui ne fut pas parmi ses plus brillantes idées puisqu’il s’agissait de la destination numéro un dans ce genre de cas. Une balance sur place eut tôt fait de vendre la mèche et me voila renvoyée ailleurs. En tout, j’ai fais quatre états différents en deux ans avec celui-là.

Ma dernière destination : Burlington dans le Vermont.
Mon identité: Hayden Winter (un choix du très cher Marshall, je ne vous expliquerai pas pourquoi mais je tend à parier que cela l’amuse beaucoup). Fille à papa (très riche banquier de Nouvelle-Zélande) et future étudiante à l’Université. J’ai eu au moins le loisir de choisir la branche dans laquelle je devrai étudier, il s‘agit des Arts. Mes parents fictifs sont sensés être séparés et je vis ici avec ma mère (que vous ne verrez jamais, forcément). Je suis sensée avoir la vingtaine selon cette nouvelle identité et logerai chez les Kappa Sigma pour faire plus réaliste.

J’espère tout de même que cette fois sera la bonne, que le procès aura bientôt lieu et que tout cela se termine enfin.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :