• Inscription le 3 août 2015.
  • Forum Western
  • Rôle: Eden Sullivan, institutrice.
  • Avatar: Alexandra Daddario.
  • Eden se donne souvent un genre prétentieux et hautain mais ce n’est qu’une façade. 
  • Elle prend également extrêmement soin de son apparence, ce qui va de paire avec le point précédent. 
  • En secret, elle dévore essentiellement des romans d’aventures romanesques, faisant croire qu’elle ne lit que des livres ludiques. En fait, elle est très romantique. 
  • Amoureuse transie d’un homme dont elle garde l’identité secrète, lui même n’en sait rien. Finira t-elle par se déclarer ? Mystère. 
  • Bien que ce soit fort peu pratique dans une telle époque, Eden a très peur des chevaux. Cela venant d’une nuit d’orage ou l’un d’eux devint fou à cause du tonnerre, ce qui la terrifia. Elle peut conduire une carriole mais n’est jamais à l’aise avec ces animaux pourtant adorables. 
  • Elle a contracté le désir d’enseigner par sa mère qui elle-même s’occupa de l’éducation de toute la petite famille.
  • Très patiente, elle adore les enfants, ce qui peut s’avérer pratique pour enseigner.
Originaire d’Irlande, la famille Sullivan débarqua sur le sol des Etats-Unis en quête de fortune et de terres comme ce fut le cas pour bien des familles de cette époque. Le Patriarche, Adam Sullivan, sa femme Mary et leurs trois enfants Aaron, Dave et Eden encore toute jeune, traversaient les plaines de l’Utah lorsqu’ils se joignirent à un groupe composé de huit autres familles. Ensemble, ils fondèrent la ville de Hopetown. C’était il y a dix ans.

Les Sullivan étaient des gens très instruits, la mère se chargeant de l’éducation de ses propres enfants mais également de ceux d’autres familles dont les parents ne pouvaient se charger de cette tâche. Elle fut d’une certaine façon la première institutrice de la ville et fit naître cette vocation dans le coeur de la plus jeune de ses enfants. Madame Sullivan était une femme assez belle et gracieuse, apportant un soin tout particulier à ses toilettes et à ses cheveux, ce qui parfois, jurait un peu avec le mode de vie plutôt rude de leurs débuts. Eden regardait toujours sa mère avec des yeux remplis d’admiration et rêvait de lui ressembler, elle représentait la féminité, l’exemple à suivre. Et en grandissant, adopta le même comportement, quoi que de manière plus extrême tout de même. Sans doute en quête de sa propre identité.

C’est très tôt qu’Eden s’occupa de faire la classe, mais il n’était pas rare que de toute jeunes filles occupent cette fonction. Apprenant aux plus petits au départ puis passant à une classe supérieure avec le temps.

Aujourd’hui, Eden est devenue une jeune femme élégante, pieuse et de bonne moralité, elle apparaît le plus souvent comme fière, voire hautaine. Un rôle qu’elle tient à merveille tâchant de dissimuler une sensibilité pourtant bien légitime. Sur-protégée par ses frères, ceux-ci craignant que quelques gredins aux mauvaises intentions ne profite de sa jeunesse, il semble malgré tout que quelqu’un soit passé à travers les mailles de leurs filets mais cela demeure un mystère.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :