• Inscription le 11 septembre 2015.
  • Forum dérivé de la série Merlin.
  • Rôle: Mordred ♥ (scénario).
  • Avatar : Alexander Vlahos (what else ?).

Sans être des plus impressionnants, Mordred affiche une taille d’environ un mètre septante huit et possède une carrure somme toute normale. Bien qu’il se soit habitué, au cours des changements opérés dans sa courte vie, à de terribles climats, des jours sombres et quelques entraînements à l’épée. Il n’est pas spécialement musclé mais capable de se défendre plus que suffisamment contre le commun des mortels.

Mordred est un jeune homme âgé de seize ans. Coiffé de larges boucles brunes et au visage gardant toujours quelques traits enfantins. Il peut aussi bien vous toiser d’un regard sombre et ce, malgré la pureté de ses yeux clairs tout autant que vous achever d’un timide mais sincère sourire l’instant d’après. Les émotions qu’il ressent, parfois changeantes et malhabiles pouvant bien souvent se lire aussi simplement que dans un livre ouvert.

Il demeure relativement discret, ne s’affichant qu’en portant de sombres habits. Un manteau dédié aux froides saisons qu’il supporte étonnement bien ainsi qu’un foulard qu’il peut utiliser afin de s’en protéger la tête en cas de besoin. Ses vêtements sont assez bien entretenus mais uniquement pour des raisons pratiques et sans luxe particulier.

Il n’existe rien sur cette terre qui ne connaisse tous les futurs possibles” aurait dit un jour un homme sage et avisé. Mais si le futur n’est pas immuable, le passé une fois écrit demeure et porte fatalement à conséquence sur celui-ci.

Ecoutez donc l’histoire de Mordred, l’enfant qui dès son arrivée à Camelot fut pris en chasse par la garde. Son seul crime étant d’avoir été dénoncé comme étant un druide et capable de magie. Comment il appela à l’aide un certain Emrys, cette légende dont le nom lui fut cité lorsqu’il vivait encore parmi les siens. Et comment ce dernier, plus connu à la cour sous le nom de Merlin le dissimula avec la complicité de Dame Morgane, pupille du roi Uther. Ce même roi qui avait décrété les gens comme lui hors-la-loi et passible de mort.

Blessé et pris de fièvre, Dame Morgane s’occupa de lui au risque de devoir en supporter de lourdes conséquences et des liens étrangement forts se tissèrent entre eux. Une fois Mordred remis suffisamment sur pied, elle tenta ensuite de lui faire quitter le château mais ils furent capturés par Arthur. L’enfant fut alors mit en prison et condamné à la peine capitale sous ordre du roi. Malgré cela, la jeune femme parvint à convaincre le prince de l’en libérer. Ce qu’il fit avec le concours de Merlin et le ramena à son peuple. Reconnaissant, Mordred se souviendra d’eux comme étant ceux qui lui permirent de survivre, passant outre les lois cruelles de leur souverain.

Mais l’histoire ne s’arrête pas la, bien au contraire. Nous n’en sommes qu’aux prémices. Et l’enfant poursuivit sa route et acquit en expérience auprès des siens. Les druides étant un peuple certes pacifiques et vivant au coeur de la forêt, ils n’en étaient pas moins toujours considérés comme indésirables aux yeux du roi. Et c’est lorsqu’un jour Dame Morgane y apparut, cherchant des réponses concernant ce pouvoir incontrôlable et effrayant qui naissait en elle que le campement fut attaqué. Persuadés qu’elle fut enlevée et non parmi eux de son plein gré, les druides ne bénéficièrent d’aucune pitié et ils furent décimés. Tous sauf un. L’enfant qui du s’enfuir, usant de ses pouvoirs grandissant mais désormais seul à présent.

On le retrouve donc plus tard, recueilli par un groupe de bandits dont le chef était lui-même un sorcier. Usant de la complicité que Dame Morgane entretenait avec Mordred, ils s’emparèrent d’un cristal puissant gardé au château. Mais leurs plans déjoués, le campement fut attaqué afin de le récupérer. Mordred tenta de s’enfuir une fois de plus mais Merlin scella alors son destin en le retenant. Le jeune garçon n’ayant alors d’autre choix que de se défendre en tuant les gardes venant à lui. Il jurera alors de ne jamais oublier sa trahison.

Aujourd’hui, l’enfant à grandi et c’est sous les traits d’un jeune homme discret qu’il erre encore sur ces terres. Bien qu’il n’ait pas perdu la mémoire, les rancoeurs se sont probablement estompées quelque peu. Et demeure cette loyauté envers ceux qui l’ont aidé étant enfant, Dame Morgane aussi douce qu’une mère mais également le prince Arthur lui-même auquel il espère pouvoir se joindre afin de le servir et se battre à ses côtés.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :