Elle peut venir seule, basée sur trois fois rien et même vous harceler nuit et jour. Ou vous abandonner lâchement, vous laissant en berne devant une page vide (brrr… ne songeons pas à ce moment pénible). Il existe de multiples façons de chercher (et trouver) l’inspiration. Mais ici aussi, pas de miracle. Ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre. Mais il faut tenter !

Sortir de chez soi

Pour ceux dont ce n’est pas un souci, sinon il y a la fenêtre, le voisinage proche, les infos. Un fait divers tout simple peut faire naître une idée. Observer son environnement, s’imprégner d’un décor dans lequel on évolue. La moindre chose peut allumer la petite étincelle qui vous manque.

Musique, maestro !

Écoutez de la musique d’ambiance en rapport avec le thème de votre histoire (épique, romantique, etc.). Fermez les yeux, laissez vous aller à visualiser les scènes de votre histoire, vos personnages, comme dans un film. Vous en trouverez sur les sites tels que Deezer, YouTube.

Se documenter

La phase de recherche est importante. Que ce soit pour vous assurer de ne pas dire de bêtises dans des domaines qui vous échappent, dresser une chronologie (pour les faits historiques réels), se documenter peut vous inspirer. Il vous manque une bataille finale ? Un personnage secondaire ? Puiser dans l’Histoire avec un grand H peut vous remotiver.

De même, regarder des documentaires, lire des livres traitant des sujets évoqués. Pour ce qui est des vidéos, on en trouve sur des plateformes comme YouTube, ainsi que des émissions spécialisées. Votre héros est urgentiste, visionnez les vidéos reportages se situant dans les hôpitaux. J’ai regardé tout ce qui me tombait sous la main à propos de l’univers du cirque pour Vassilis, y compris Joséphine ange gardien (qui n’était pas loin sur certains détails de l’histoire).

Une image vaut mieux qu’un long discours

Des images également (photos, tableaux) peuvent vous inspirer. Des sites comme Pinterest classifiant des photos en masse peuvent vous y aider. Je me souviens que dans le couloir menant au bureau du directeur de mon école, un tableau représentant une ballerine (une reproduction d’une oeuvre d’Edgar Degas je pense) était accroché au mur devant moi. Le temps d’attendre mon tour et je lui avais créé tout un univers.
Inspirer, pas plagier !

Vous pouvez également vous référer à d’autres œuvres de fictions (films, séries, livres) mais attention, ne confondez pas inspiration et plagiat. Il y a une grande différence entre s’inspirer d’une scène ou d’un personnage et le reprendre en tout point.

Souffler, tout simplement

Se focaliser sur l’inspiration qui ne vient pas, ne la fera pas forcément venir. Tous les auteurs ou presque ont des passages à blanc durant lesquels rien ne sort ou alors, rien de bon à leurs yeux. Mieux vaut alors penser à autre chose, libérer son esprit et le laisser batifoler un peu. Une fois reposé, qui sait, il pourrait vous surprendre.

Petite parenthèse : il est conseillé d’écrire avec régularité, durant ces pauses, ne tentez rien sur votre histoire en cours si rien ne vient. Écrivez ce qui vous passe par la tête, vos journées ou un bout d’histoire, même si cela ne se terminera pas en projet accompli. L’important est de ne pas perdre vos habitudes et votre rythme d’écriture.