• Inscription le 12 juillet 2015.
  • Forum Rpg de type starwars. Récent.
  • Rôle: Ami Roye, Chevalier Gardien Jedi.
  • Avatar : Alexandra Daddario.

Alexandra DaddarioAutour de moi le paysage défile à vive allure, celle de ma course. Il s’agit d’une forêt, dense et boisée comme il est de coutume d’en trouver sur Tython. Ici un tronc qu’il me faut éviter d’un bond, sans ralentir. Là, une branche barrant le passage. Mère nature déployant bien des obstacles afin de m’arrêter mais je sais que les véritables cibles sont encore dissimulées.

Rester aux aguets, observer chaque arbre, chaque pierre et ce malgré le mouvement. Je dois atteindre le lac, ce sont les consignes et ensuite… seul celui qui est à l’origine de tout cela le sait.

Surgissant d’entre deux arbres, un tronc dardé de piques mortellement taillées vient à me barrer la route. Je dois l’esquiver et continuer mais un second arrive si tôt que je faillis terminer empalée, il s’en fallut de peu. Je dois me concentrer si je veux arriver entière à destination. Mais cette fois, j’ai l’esprit occupé à d’autres choses et cela m’agace d’être ainsi dissipée. Je prends donc sur la gauche, la route sera sans doute un peu plus longue mais qui sait, cela me permettra peut être d‘éviter certains pièges. Mais il y a songé et d’autres s’en viennent. Une fosse camouflée et autres flèches ou javelots fendent les airs et me sifflant aux oreilles. Inutile de continuer sur cette seconde voie tout aussi dangereuse risquant de me faire éloigner de mon but, je rejoins donc le parcours initial.

Finalement, j’aperçois par intermittence le lac entre les troncs. Il brille tel un miroir à la lueur de la mi-journée. Encore quelques dizaines de mètres et la mission sera réussie. Mais ma cheville percute quelque chose au ras du sol, j’entends un claquement, un bruit si familier que je ne peux que trop bien savoir ce qui  m’attend. Esquiver ne sert à rien, c’est déjà trop tard. Déjà le piège se referme et me voila entourée de cordages épais, catapultée loin du sol, devenue prisonnière d’un filet suspendu.

Je porte la main à ma ceinture, voulant me saisir de mon sabre mais il ne s’y trouve pas. J’enrage contre moi-même, il m’a bien eu ! Quand a t-il pu me le subtiliser ? Juste avant la mission sans doute, et moi qui n’ai rien remarqué. Faute inexcusable.

Enfin il se décide à se montrer, du moins je l’entend ricaner.

— Jeune fille, te voici en mauvaise posture. Tu étais pourtant si près du but, c’est bien dommage. Mais assez pour l’heure.  Rejoins moi aux ruines lorsque… tu en auras terminé.

— Bien maître.

Je soupire et bouillonne intérieurement, pestant contre mon erreur. Mais avant qu’il s’en aille, je dois récupérer un objet précieux. Passant la main au travers du filet et la dirigeant vers mon maître, je me concentre, visualisant l’action que je veux entreprendre. Le pan de sa veste se soulève alors que mon sabre se glisse hors de sa poche et reviens vers moi. L’on a beau dire que l’on apprend de ses erreurs, chaque faute que je fais est comme un échec cuisant, impardonnable. C’est du moins ainsi que je le perçois.

Je le rejoins aux ruines, de la nourriture  nous y attend mais je ne considère pas l’avoir méritée et demeure assise sans y toucher.

— Allons mange, il te faut récupérer tes forces.

— Oui maître.

— Je suis étonné de ton échec, cela ne te ressemble pas. Y a -t’il quelque chose qui te tracasse Ami ?

— Oui maître, mon départ me tracasse. Je me demande ce que je vais trouver sur Naboo.

— Les tiens mon enfant, les tiens. Il y a si longtemps que tu ne les a revus, je pense que ce sera une bonne chose que tu puisse les retrouver un moment et être rassurée sur leur sort. Ne te manque t-il point ?

— Je ne sais pas vraiment maître.

Je n’étais pas vraiment du genre à ressasser le passé mais au contraire aller de l’avant. Mais la, c’était différent, il s’agissait de ma famille. J’étais née sur Naboo et n’étais encore qu’une toute jeune enfant lorsque mon père, conscient de mon potentiel et de ce que l’on nommait une “sensibilité à la force” me mena au temple Jedi de Coruscant. De la, je commençais ma formation avant d’être confiée à un maître : Ki-Adi-Mundi. Je suivis donc ses pas et son enseignement avec sérieux comme tout bon padawan et ce durant des années. Ce fut au jour ou un message envoyé par Obi-Wan Kenobi nous informant de la grande purge ordonnée par l’Empereur qu’il décida de notre exil sur Tython. Nous étions fort heureusement en mission, ce qui contribua à notre survie.

J’avais besoin d‘être seule et me levais avant de m’éloigner des ruines. Le soir venait à tomber et les premières étoiles perçaient la nuit alors que les lunes se levaient derrière la cime des arbres. Tout cela avait comme un air féerique et plus enclin à la rêverie et à la nostalgie que ce que j’aurais voulu.

— Je serai de retour dans moins d’une heure maître. Fis-je avant de repartir vers la forêt.

Je ne voulais pas demeurer sur une défaite avant mon départ et surtout m’ôter d ela tête ces sentiments troublants, la crainte de revoir ma mère et mon père. Qu’étaient-ils devenus ? Comment allais-je réagir ? Et eux, que penseraient-ils de moi ?

Je m’élançais malgré l’obscurité, vers la forêt et le parcours ou j’avais échoué cet après-midi. Les pièges restant étant toujours en place, je dépassais le lieu ou je fus prise au piège et continuait l’épreuve. La dernière.

Finalement, j’arrivais au lac, essoufflée et victorieuse comme il aurait du en être. Dernier entraînement, dernière nuit sur Tython. Demain je quitterai mon maître pour rejoindre Naboo et ma famille, courte escale avant de tenter de trouver les forces rebelles selon son souhait. J’aurais préféré qu’il m’accompagne plutôt que de le laisser ici mais il se disait trop âgé. J’ôtais mes vêtements jusqu’au dernier et me plongeais sans hésitation dans les eaux fraîches du lac. espérant que sa pureté et quelques brasses me calme l’esprit et que je puisse dormir sereinement avant le départ.

Mon vieux maître m’avait gracieusement laissé son vaisseau, certain de ne plus à avoir à quitter cette planète. Je pris donc la route pour Naboo et retrouvais sans trop de difficulté ma famille mais je n’osais m’en approcher et troubler leur existence, sachant que tout Jedi encore vie devenait une cible, je ne voulais pas les mettre en péril. J’en vins à les surveiller discrètement sans m’annoncer. Ils semblaient heureux et en bonne santé, deux autres enfants bien plus jeunes que moi jouant autour d’eux. Je pouvais être rassurée, ils formaient une famille unie et heureuse et je ne ressentais aucune peine au final à les voir ainsi, je pouvais repartir l’esprit léger et continuer la mission que mon maître m’avait confiée, à savoir de retrouver les forces rebelles et de me joindre à elles.

La chose était peu aisée car les rebelles demeuraient très discrets, ce qui était tout à fait normal vu la situation et je ne pouvais me dévoiler moi-même en annonçant mes intentions à qui voulait bien m’entendre. Je rejoignis Coruscent, espérant trouver quelques pistes et n’y trouva que des chasseurs de prime. C’est lors d’une altercation entre des troupes de l’Empire et ce que je croyais être des civils, prêtant main forte à ces derniers, que je pus rentrer en contact avec eux. Ils me confièrent alors le lieu de ma prochaine étape: Dantooine.