Aller au contenu

La procrastination

Cet article se situe un peu dans la même veine que celui sur la dépression de l’auteur. À savoir, la recherche et la compréhension de ce phénomène. La procrastination, nous savons ce que c’est. Du moins si ce mot est inconnu ou mal compris, les effets, eux, on les connait.

C’est le fait de remettre à plus tard (voire à jamais) quelque chose que nous devons accomplir.

Mais quelles sont les causes de procrastination ? Et comment tenter de nous en défaire ?

Les citations sont d’Oscar Wilde.

Indécision

Vous reportez encore et encore quelque chose que vous devez faire, car vous hésitez. Je garde cette fin concluant l’histoire ou celle qui ouvre d’autres possibilités ? Ah dur dur. Rien que d’y songer, une certaine langueur vous envahit et vous trouvez n’importe quelle excuse pour repousser.

Dans ce cas, il y a des choses à travailler (outre la fin de votre roman) : l’affirmation de Soi.

Oui, c’est cette fin qui aura le plus d’impact ! C’est cette fin qui laissera une trace dans les esprits lorsque le livre se refermera. Donc, choisissez, selon votre propre ressenti, et tenez-vous à vos choix sans regret.

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris.

Oscar Wilde

La peur d’échouer

Celle-ci est connue et même archi connue. Et si je me loupe, si l’idée n’est pas bonne ? La peur d’échouer touche en général les perfectionnistes. Tant que l’on ne sent pas que tout est parfaitement à sa place, que tout est parfaitement décrit, on laisse son projet en plan, en attente, à prendre la poussière.

Il faut parfois accepter de se tromper ou de n’être pas parfait. D’ailleurs qu’est-ce que la perfection ? Vous avez deux heures. Plus sérieusement, rien n’est totalement parfait. Et même si cela s’en rapproche, il y aura toujours un doute. Acceptez l’imperfection et acceptez de vous tromper.

Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.

Oscar Wilde

La peur d’être déçue

Je la connais bien celle-là, mais, en général, c’est vis-à-vis des autres. On ne peut contrôler les autres, comme on ne peut contrôler ses émotions, il vaut mieux s’y faire. On ne peut forcer le comité de choisir notre roman, alors ne l’envoyons pas afin d’éviter un refus. Ben non. Ne voyez pas les choses de cette façon. Au mieux, vous serez choisie, au pire, rien ne changera dans votre vie, vous poursuivrez vos projets.

L’on conseille ardemment de lâcher prise afin de ne pas s’enfoncer dans des pensées ou des anticipations noires. Et c’est un très bon conseil.

Vivre est ce qu’il y a de plus beau au monde, la plupart de gens existent, c’est tout.

Oscar Wilde

La peur de réussir

Oui, moi aussi la première fois que mon psy me l’a sortie, je suis restée entre la perplexité et le fou rire. Et pourtant lorsque l’on creuse, il peut y avoir ce sentiment de craindre de parvenir à un résultat probant. Bizarre non ? Pourquoi ? Parce cela pourrait nous sortir de notre zone de confort, changer drastiquement des habitudes. Mais aussi nourrir ce sentiment dit de l’imposteur qui ronge souvent ceux qui sont le plus éligibles, à savoir un sentiment d’illégitimité.

Nous devons nous autoriser à réussir, envisager cela avec une approche saine, confiante.

Il n’y a que deux tragédies dans la vie : l’une est de ne pas avoir ce que l’on désire ; l’autre est de l’obtenir.

Oscar Wilde

L’ennui

Non pas l’ennui comme celui perçu lorsque l’on a envie de ne rien faire, mais l’ennui ressenti lorsque l’on doit faire un travail qui ne nous plait pas. En gros, ce qui fait chier.

Les corrections par exemple. J’avoue que ce n’est pas ma partie préférée, mais pourtant indispensable. Alors, remotivons-nous, préparons une boisson agréable, caressons le chat (ou le toutou) et allons-y. Imaginez le résultat, une fois terminé, la joie du devoir accompli et aussi, le fait de poursuivre son projet jusqu’au bout lorsque toutes les étapes seront terminées. En acceptant les erreurs, en acceptant les refus, en acceptant le succès, en s’acceptant tel que l’on est.

Il faut se motiver.

Il faut viser la lune, parce qu’au moins, si vous échouez, vous finirez dans les étoiles.

Oscar Wilde

Et sachant qu’une étoile est un soleil… je vous laisse méditer.

N'ayez pas peur, laissez un (gentil) commentaire :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :