Aller au contenu

Gare aux arnaques sur internet, épisode 1

Facebook, on ne va pas se le cacher, est rempli d’arnaques. Que ce soit la pub vous promettant des cadeaux ou des bons d’achat, aux coachs chelous qui d’emblée veulent vous apprendre à gérer votre business, mais ne savent pas orthographier correctement deux pauvres paragraphes et n’ont aucune connaissance basique du droit d’auteur (alors le reste hein…). Il y en a une autre, plus pernicieuse je dirais.

Elle a l’air innocente et fait marcher à peu près tout le monde. Car c’est rigolo, ça prend deux secondes d’y répondre et en plus, les copines l’ont déjà fait donc pourquoi pas. Et pourtant.
Ce sont les pages (essentiellement, vive l’anonymat) qui vous posent des questions sans réel intérêt, du moins en apparence.

Un exemple. Quel est le nom de votre animal de compagnie préféré et postez sa photo.
Beaucoup ne résisteront pas à montrer la bouille d’amour de leur molosse ou de leur chaton au monde entier (et je les comprends). Cependant, derrière cette question qui ne semble vouloir générer que quelques actions et likes (là encore, bonjour l’utilisation de l’émotionnel pour un profit personnel), sachez que selon une enquête du National Cyber Security Centre (NCSC) britannique, 15 % de gens utilisent le nom de leur compagnon à poil comme mot de passe. Ou encore comme réponse aux questions secrètes.

Pareil pour les anniversaires. Aller vous ne l’avez jamais fait ? Alors vous devez connaître quelqu’un qui s’est laissé tenter. Ne fusse que pour s’en souvenir lui-même, il n’y a pas de mal à ça. Le mal ce sont ceux qui tentent de la connaitre par tous les moyens.

Et ne croyez pas que de monter un dossier sur de « simples » internautes répondant à des questions sans importances est un travail trop ardu pour être fait. Non non. Si l’on engageait les arnaqueurs de ce genre dans les administrations, il y aurait certainement moins de retard vu le travail qu’ils abattent en regroupant les données qu’ils récupèrent de cette manière.

Donc, la prochaine fois que l’on voudra vous demander une info comme ça gratuitement et que vous aurez envie d’y répondre, pesez le pour et le contre. Cette info est-elle sensible au point d’être utilisée comme protection quelque part ?

Après, vous êtes grands, vous ferez comme vous le souhaitez, mais au moins, vous êtes avisés 😊

N'ayez pas peur, laissez un (gentil) commentaire :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :