Aide-mémoire : Docteur Gray

Aide-mémoire
Docteur Gray

Attention au SPOIL !

Il s’agit ici d’un aide-mémoire afin de me souvenir voire d’informer si jamais un curieux passait par là, sur comment cette histoire a vu le jour. Si vous n’avez pas encore pris connaissance de cette fiction, certains éléments de cet article pourraient troubler votre lecture.

L’inspiration

Au tout départ, du Docteur House !
Alexander devait avoir un caractère proche du sien pour ce qui était de son professionnalisme et son cynisme, bien que plus sombre encore. Autant dire que je l’avais drôlement chargé dans ma tête.

Le côté fantasy vient en partie du second forum où je l’ai joué (le premier ayant fermé), Strange Scotland (que je recommande si vous aimez le genre en passant. J’ai abandonné avec vraiment vraiment beaucoup de regrets ce personnage).

Histoire d’une histoire

Tout d’abord, je dois avouer que jusqu’à présent, Alexander Gray est tout comme Séraphin de Monllieu (Journal d’un espion), de ces personnages qui me touchent vraiment.

Même si je n’ai peut-être pas pu tout à fait faire ressentir cela au travers de leurs histoires, et je le regrette si c’est le cas, ils possèdent tous deux une dualité douloureuse. Chacun à sa manière. Séraphin préférant se montrer digne et enjôleur. Alexander, froid et sarcastique. Tous deux ne veulent pas être ce qu’ils sont tout simplement. L’un abandonnera son masque, l’autre finira par l’accepter.

J’ai très souvent joué des personnalités doubles, des personnages ayant un côté pile et un côté face. Que ce soit Eden (Alternances) se travestissant en homme. Séraphin jouant les libertins. Alexander passant pour un simple humain. Car Alexander est également un personnage de Rpg à la base, mais abandonné deux fois pour diverses raisons. Son histoire reprend quelques passages ainsi que des idées provenant de l’un des deux univers joués, mais sans plus. Beaucoup de sauce personnelle là-dedans.

Alternatives à l’histoire

Non.
Peut-être le point de vue d’un autre personnage: Manon ou une suite axée sur Jonah ou mieux, sur la prochaine génération avec John Gray, son fils.

Anecdotes

La mort de Lucy était programmée depuis le début. Celle de Silas est venue en cours de route. Deux importants déclencheurs de l’histoire en fait.

A ce propos, si je n’étais pas bien à la fin du chapitre 23 (mort de Silas), pour le 27e (assassinat de Lucy), j’en ai pleuré en l’écrivant.

Le plus émouvant pour moi à l’heure actuelle étant la n du 24e chapitre. Il est fourni avec un média (edit: ou pas, merci Youtube ^^’), une chanson sur laquelle Alex et Lucy danseront ensemble pour la seule et unique fois (si vous n’aviez pas compris, Alex n’est pas très démonstratif ^^’ ). Sachant déjà ce qui allait suivre, ce passage m’émeut beaucoup. C’est plus fort que moi ^^’

Le personnage du flic, Richard, est venu dans la foulée, il n’était pas prévu au départ. Initialement, ce devait être Jonah qui devait trouver le corps de Lucy et cela ne devait pas forcément se passer à l’hôpital. Mais il manquait quelque chose à l’histoire, des alliés humains.

Le nom de famille de Manon Monllieu n’est pas un hasard, mais cela n’aura aucune incidence. C’est juste un clin d’œil.

Richard Hodgson vient des noms et prénoms des fondateurs du groupe Supertramp (chanson mise en média au chapitre 24).

La batte de cricket est l’arme de prédilection d’Alex. Pourquoi ? Parce que « c’est légèrement plus contondant qu’une batte de base-ball ». Une réplique que j’adore tirée du lm Gazon maudit. Merci Josiane o/

Playlist

Deux chansons en particulier furent juste et simplement parfaites pour la rédaction de l’histoire.

Beast (Southpaw Remix), Rob Bailey & The Hustle Standard.
Parce que, excusez moi de l’expression, ça pète, ça hurle, ça rage et il me fallait ça pour ressentir les émotions d’Alex.

Hide In Your Shell, Supertramp.
Plus douce ? Certes oui, mais émouvante et les paroles s’accordent avec les personnages. Il s’agit de la chanson sur disque vinyle qu’Alex écoute et sur laquelle il dansera avec Lucy avant de la perdre.

Hide in your shell ’cause the world is out to bleed you for a ride
What will you gain making your life a little longer?
Heaven or Hell, was the journey cold that gave you eyes of steel?
Sheltered behind, painting your mind and playing joker


Casting photo

Alexander Gray – Changelin « lion »
Manon Monllieu – Changelin « lionne »
Jonah Jones – Changelin « tigre »
Lucie Miller – Humaine
Silas Rockwell – Humain

Richard Hodgson – Humain
Envie d’en savoir plus sur le livre mentionné dans l’article :

Docteur Gray

N'ayez pas peur, laissez un (gentil) commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :